Actualités » Travaux de rénovation : comment diminuer vos factures d’énergie ?

« Retour à la liste

Chaque Français dépense en moyenne 1 248 euros par an pour ses factures de gaz et d’électricité. Pour les faire baisser, outre quelques gestes du quotidien, pensez aux travaux d’économies d’énergie ! Les frais liés au logement représentent 58% des dépenses contraintes des Français. Après le remboursement du crédit ou le paiement du loyer, les factures d’électricité et gaz arrivent en troisième position dans cette catégorie. Si changer vos habitudes peut vous aider à diminuer votre consommation, entreprendre des travaux de rénovation permettra de réaliser des économies beaucoup plus importantes. Heureusement, un certain nombre d’aides et de subventions peuvent vous soutenir dans ces démarches. Des économies d’énergie importantes à moyen et long terme. Plusieurs axes de rénovation sont à prendre en compte si vous souhaitez réaliser des travaux d’optimisation d’énergie. Premièrement, pensez à renforcer l’isolation thermique de votre logement (notamment des murs, du plafond ou des sols). Ensuite, changer vos fenêtres et votre équipement en chauffage pour du matériel plus performant, et intégrer des énergies renouvelables, tels que des panneaux photovoltaïques, sont autant d’actions à envisager. Réaliser ces travaux vous permettra de diminuer très fortement votre facture énergétique. A titre d’exemple, la chute de votre consommation d’électricité peut aller jusqu’à -80% grâce à une bonne isolation. Même constat du côté du chauffage, où un équipement plus efficace peut vous faire gagner 45%. Enfin, faire des travaux de rénovation, c’est également économiser sur votre facture d’eau chaude. Un chauffage solaire peut vous aider à réduire de 75% cette dernière. Un montant d’investissement significatif compensé par des aides intéressantes. Au total, le coût de ces travaux peut représenter une vraie charge pour un ménage. Par exemple, le montant des travaux d’isolation thermique peut aller de 40 à 80 euros par mètre carré. Heureusement, plusieurs aides peuvent vous permettre de réduire cette facture, notamment depuis l’entrée en vigueur de la Loi de Transition Énergétique. Parmi celles-ci, le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE). Il permet une réduction d’impôt équivalant à 30% du montant des travaux d’économies engagés, dans la limite d’un plafond de 8 000 euros par an (16 000 euros pour un couple). Principal avantage : il n’exige aucune condition de ressource préalable. Il est de plus assorti d’une TVA réduite de 5,5% à 10%. Vous pouvez également bénéficier de la Prime Énergie, cumulable avec le Crédit d’Impôt. Son montant est calculé en fonction des travaux que vous entreprenez, de la nature de l’équipement choisi, de vos revenus et votre lieu de résidence. De son côté, l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) propose des aides au financement pour les particuliers à faibles revenus. Ces dernières équivalent à 50 % du montant total des travaux et ne peuvent excéder 10 000 euros, ou 25 000 euros en cas de très gros ouvrage. Sachez néanmoins que cette aide est déduite des dépenses éligibles au Crédit d’Impôt. Enfin, dernier coup de pouce disponible : l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Mis en place par certaines banques, il peut vous aider à financer jusqu’à 30 000 euros de travaux sans intérêts !

devis gratuit
nous vous rappelons
devenir partenaire